A la Commission des droits de l’homme de l’Organisation des Nations Unies (l’ONU)

Exprimant par la présente lettre la position de l’Organisation des Fadaïan du peuple d’Iran, nous condamnons avec force la présence de monsieur Saïd Mortazavi en tant que délégué de la République Islamique à la première réunion de la Commission des droits de l’homme de l’ONU. En effet, Monsieur Mortazavi a contribué à l’interdiction de beaucoup de journaux et de revues en Iran. En qualité de juge de la ville de Téhéran, il a participé à la pression exercée contre les journalistes ainsi qu’à leur emprisonnement. Il a aussi été impliqué dans le meurtre du docteur Zahra Kazémi, journaliste et photographe canadienne, assassinée lors de l’interrogatoire qu’elle a eu avec monsieur Mortazavi. 
La reconnaissance par l’ONU du statut de délégué à monsieur Mortazavi ternira gravement l’image de la nouvelle Commission des droits de l’homme de l’ONU, qui est chargée de veiller sur le respect des droits de l’homme à travers le monde. 
Nous demandons aux autorités de l’ONU de ne pas accepter la présence de monsieur Mortazavi à Genève. Etant donné son rôle effectif dans la violation des droits de l’homme en Iran, c’est devant la justice que ce dernier doit se présenter et non pas devant la plus haute instance des droits de l’homme !

Avec nos meilleurs sentiments

Le département des relations internationales de l’organisation des fadaïan du peuple d’Iran(Majoritaire) 

بخش: 

افزودن نظر جدید