Nous condamnons fermement l’usage d'armes chimiques en Syrie!


Le communiqué du Bureau politique – exécutif de l’Organisation des Fadaïans du peuple d’Iran(Majoritaire)

    Nous condamnons fermement l’usage d'armes chimiques en Syrie!

Il y a de plus en plus des preuves flagrantes, en indiquant l’utilisation des armes chimique dans la guerre interne en Syrie contre des civils. Peu importe de quel côté est responsable dans cette crise sanglante en Syrie, tous les gouvernements et les forces politiques doivent condamner l’usage des armes chimiques en particulier  contre des civils. Nous nous associons avec des personnes éprises de paix dans le monde, et dénonçons les crimes de guerre. Et nous accueillons favorablement la condamnation par M. Rohani, le président d’Iran d’usage d’arme chimique. Et nous mettons en garde les positions des forces extrémistes dans notre pays, Iran. Les  forces extrémistes considèrent " la sécurité syrienne la plus importante que la préservation de la sécurité du Khuzestân» (une province pétrolière iranienne dans le golf persique). Ces forces parlent d’une riposte en cas de frappe militaire contre la Syrie. Elles considèrent cette frappe comme la ligne rouge pour la République islamique d’Iran.

    En tenant compte du rôle vital de la Syrie pour la République islamique et ses enjeux politique régionale, il y aura de risque que l’Iran mette ses pieds dans cette guerre terrible en cas d’attaque des Etats Unis et ses alliés contre la Syrie. Nous considérons une frappe militaire contre la Syrie sera catastrophique pour la région, et l’implication de la République islamique d'Iran dans cette guerre aura une issue fatale pour notre pays. Et surtout en cette période pour l’issus de la crise nucléaire et les pourparlers avec les occidentaux pour la levée des sanctions contre l’Iran sont contraignants.

     En cas de frappe des Etats Unis et ses alliés contre la Syrie, nous exigeons de gouvernement Iranien de ne pas répondre la demande pressante d’extrémistes pour participer à la guerre. Et le gouvernement doit les endiguer et informer le monde entier que les positions d’Iran sur la guerre seront annoncées par son port parole, et les positionnes d’extrémistes sont infondées et disqualifiées.

   Le soutien militaire et politique d’Iran et de la Russie au Gouvernement de Damas  d'une part, et l’aides de certains pays arabes avec certains gouvernements occidentaux aux groupes extrémistes opposés à Assad d'autre part, ont abouti à plus des centaines de milliers de victimes Syriens, et le déplacement de centaines de milliers. Nous croyons que cette guerre sanglante nous a révélé à nous tous qu’il n’y a pas de solution militaire à la crise Syrienne et les parties belligérantes n'ont le choix que se rejoindre à la table de négociation. Si le gouvernement de la république islamique veut réduire la possibilité d'une intervention militaire des occidentaux en Syrie, et au lieu de souffler la braise  de la guerre en Syrie, il faut que l’Iran use de son influence et faire pression sur le gouvernement d’Assad à négocier avec les groupes d’opposition.     

  Nous condamnons la préparation d’intervention militaire en Syrie par les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et un certain nombre de gouvernements régionaux. Et nous sollicitons de  ceux des gouvernements et des politiciens occidentaux qui sont réaliste, à résister devant une autre aventure catastrophique au Moyen- Orient. L’attaque contre la Syrie ne se limitera pas à ses frontières mais embrasera la région. Sans aucun doute, le moyen le plus efficace d’empêcher  l’attaque de l’Occident en Syrie,  c’est la prise d'initiative par les instances internationales notamment les Nations unies  comme l’envoi des inspecteurs dans l'application d'armes chimiques. 

بخش: 

افزودن نظر جدید