Le communiqué du Bureau politique- exécutif de l’Organisation des Fadaïans du peuple d’Iran -Majoritaire

 

November.2013

Les  discussions intensives et marathoniennes entre l'Iran et 5 +1(Etats-Unis, Russie Chine, France, Grande-Bretagne plus l’Allemagne) après plusieurs rounds de négociations, ont finalement portées ses fruits et  achevées sur un accord. Un accord qui prépare un terrain d’entends pour mettre fin à la crise nucléaire. Cet accord a été salué favorablement par le monde  entier. Cet accord a suscité chez des millions d'Iraniens et des ressortissants de nombreux pays la joie et de l'espoir en vue du changement dans les relations entre l'Iran et l'Occident, et de renforcer le sentiment de la baisse de tensions entre l'Iran et les États-Unis. Seules les forces extrémistes en Iran, Israël, l'Arabie Saoudite et les Etats-Unis n'étaient pas satisfaits de cet accord.

        En effet depuis plusieurs années, l'ombre de la guerre plane fortement sur notre pays et sur notre région. L’accord de Genève a éloigné  l'ombre de la guerre sur notre pays, de la région et dans le monde entier. Les sanctions économiques ont endommagé depuis plusieurs années et surtout ces deux dernières années notre pays et du peuple iranien, et surtout les sanctions ont eu des impactes dévastateurs sur le dos des travailleurs et des classes laborieuses. Sortir de la crise économique ne semble pas possible sans la levée des sanctions.

        Selon l’accord de Genève, les sanctions ne seront pas intensifiées (pour une période de six mois), mais certaines sanctions seront  supprimés ou allégées. Et cela permet à l'économie du pays de respirer et de réduire un peu la pression écrasante sur la vie des gens.  Notre peuple suivait passionnément pendant des pourparlers de Genève, et attendait impatiemment les résultats des négociations. Un grand groupe d'Iranien n'a pas fermé les yeux et resté devant l’écran de télévision. Et il  participait activement dans l'espace des réseaux sociaux et d’Internet pour savoir si les  maux causés par le gouvernement iranien et des milliards de dollars de recettes affectées à ces fléaux  qui ont conduit à des sanctions économiques sans précédent pourront aboutir à une solution. Cela montre à quel point la situation politique et économique du pays est touchée par la crise nucléaire. Sans  doute le corps de négociation diplomatique du gouvernement de ROHANI a joué un rôle dans la réalisation de cet accord.

     Nous considérons que les tentatives du gouvernement iranien dans ce domaine vont aux profits et des intérêts nationaux et du peuple d’Iran, et nous en accueillerons favorablement. Cependant, nous craignons que la solution à la crise nucléaire ne soit pas  accompagnée avec la levée d’atmosphère pesante de la sécurité dans la société et l'ouverture politique, et en revanche la répression et les exécutions des prisonniers se poursuivre ou s’intensifier.

    Nous sommes heureux de l’accord de Genève et d’éloignement de l'ombre terrible de la guerre et la levée progressive des sanctions économiques sur le peuple iranien et nous félicitons le peuple Iranien.

بخش: 

افزودن نظر جدید